Restons dignes et élevons le débat.

Publié le par Lempdes Avenir

De nombreux Lempdais ont été choqués par les écrits récents trouvés dans leur boite aux lettres, signés par Lempdes en Marche et co-signés par les élus de Lempdes Au cœur.

Beaucoup sont en colère contre cette façon odieuse de faire de la politique et ils nous le font savoir avec dégout.

Ces écrits sont couchés dans un tract luxueux sur papier glacé en quadrichromie. Il est d’ ailleurs légitime de se poser la question du financement : d’où vient l’argent ?

Ce tract, truffé de contrevérités, est surtout caractérisé par des attaques personnelles (plus particulièrement vis-à-vis du maire) à la fois odieuses et destinées à blesser les personnes dans leur intimité et leur engagement.

L’absence de propositions et d’ébauche du moindre projet pour notre commune est criante.

Nous avons une opposition destructrice et uniquement destructrice, c’est leur façon de faire de la politique.

Alors, nous invitons chaque personne blessée, choquée ou en colère par ces écrits à le faire savoir au président de Lempdes En Marche et aux élus de Lempdes Au Cœur en gardant son calme et sa dignité.

Nous, Lempdes Avenir, ne mangeons pas de ce pain-là. Nous vous l’avons démontré depuis toutes ces années de chemin parcouru ensemble.

Restons dignes et élevons le débat, les Lempdais méritent beaucoup mieux.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pF 06/12/2016 15:54

Nous avons lu avec effarement le torche-cul distribué ce matin dans notre boîte à lettres. Torche-cul, mot grossier mais objectif quant à la teneur d’un tel écrit.
Mensonges évidents, attaques personnelles infamantes, violence inouïe : « Lempdes en marche » a fait fort pour déverser un tel tombereau de haine.
C’est d’autant plus inacceptable dans une ville de 8 000 habitants où chacun se connaît peu ou prou mais se croise chaque jour. Nous saurons nous en rappeler.
Quant à ce que pensent les Lempdais de la gestion municipale actuelle, ils sont très nombreux à respirer depuis plus de deux ans un air de liberté retrouvée. Ils ne se sentent plus épiés, fliqués et pris pour des demeurés par un aéropage servile : la chape de plomb a disparu.
Continuez ainsi ; vous avez tout notre soutien.