Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Finances de la commune de Lempdes

Publié le par Lempdes Avenir

Je me permets de mettre dans notre blog, un article « tiré » du blog des communistes du quanton de Pont-du-Château, « l’Humain avant tout ».

Cet article intitulé « Analyse des finances communales de Lempdes », est écrit par des personnes indépendantes du conseil municipal, et c’est la raison pour laquelle,il est très intéressant pour ses explications et son développement.

L’année 2013 n’est pas prise en compte, mais le mal s’est empiré.

Depuis le conseil municipal de Lempdes du vendredi 12 décembre, la tempête agite les milieux politiques (politiciens ?) lempdais à propos de la hausse des impôts locaux qui y a été votée. Il nous a paru indispensable de « remettre les pendules à l'heure » sur cette question !
'abord pour toutes celles et tous ceux qui découvrent (ou font semblant de découvrir) le problème, nous rappellerons notre article du dimanche 23 février 2014 qui, déjà, tirait la sonnette d'alarme (dans l'indifférence générale ?)

Extrait :
Analyse des finances communales de Lempdes.
Sur la base des comptes de 2012 (les comptes 2013 ne sont pas encore disponibles).
Les finances de la commune de Lempdes apparaissent saines à prime abord.
Il n’en reste pas moins que la comparaison des grands équilibres de cette commune avec la moyenne de la strate de communes comparables fait apparaître des faits marquants suivants :


Les charges de fonctionnement sont plus importantes +12% par rapport à 2007 (7596 k€) pour 8351k€ de recettes de fonctionnement entraînant un problème d’autofinancement de la commune. En effet, le résultat comptable ou l’excédent de fonctionnement dégagé par la commune en 2012 est de 756 k€ qui ne couvre même pas le remboursement de la dette en capital en 2012 (820k€).

Les subventions versées par la commune représente près de 10% de son budget global soit 81€/ habitant au lieu de 73€ pour la moyenne de la strate (voir subventions associations, satellites de la commune (sem, … ). Politique électoraliste ? Nous n'y voyons aucune ressemblance avec Corbeil-Essonne et la politique de M. Serge Dassault !

Ainsi, Lempdes est confrontée à une faible capacité d’autofinancement de ses investissements l’entraînant à diminuer ses programmes de réalisations comme en 2012 (fin de mandat) avec seulement 171€/habitant de dépenses d’équipement pour une moyenne de la strate de 356€/ habitant.

Parallèlement, pour 1470k€ de dépenses d’investissement, la commune a souscrit un emprunt de 500k€ en 2012.

Endettement : même si l’encours de la dette (5387k€) est plus faible que la moyenne, l’annuité est plus élevée ( 128k€ au lieu de 112k€) – Il faudrait, sans doute, vérifier les renégociations des emprunts de ces dernières années et la structuration de sa dette (emprunts toxiques ou taux variable).?

Sur l’évolution des finances de la commune pendant le mandat (comparaison 2007 à 2012).

Les dotations d’État pour le financement de la commune sont passées en 5 ans de 1704k€ à 1622k€ soit une baisse de -4.8% pour une hausse des dépenses de fonctionnement durant la même période de +12,16%. Ce désengagement de l’État qui va s’accroître en 2014 avec les mesures austéritaires de l’État a entraîné un transfert de charges pour les habitants de Lempdes inadmissible. Ainsi, la pression fiscale est passée de 2521k€ en 2007 à 2964k€ soit une hausse des recettes d’impôts de 17% en 5 ans (moyenne annuelle de +3.43%). Heureusement, que les bases d’imposition ont fortement évolué ces dernières années avec les nouvelles constructions puisque la commune n’a pas connu de hausse de ses taux taxe d’habitation et foncier bâti depuis 2009. Qu’en sera-t-il pour les prochaines années ?

La capacité d’autofinancement qui est passée de 121€/habitant en 2007 à 42€/habitant marque un effondrement de l’autofinancement de la commune durant ce mandat. La commune a vécu avec ses excédents durant cette mandature, donc elle ne pourra plus compter dessus pour le prochain mandat.

Le poids de la dette est de plus en plus important :

En 2007, Lempdes employait 77€ /habitant pour rembourser sa dette pour aboutir en 2012 à 95€ / habitant soit 35% des dépenses d’investissement au lieu de 24% EN 2007.
N.B. : Les charges de personnels sont en 2012 de 466 € / par habitant pour 504 € / par habitant pour la moyenne de la "strate" : moins de personnels ? personnels moins formés donc moins rémunérés ? Nous attendons les réponses !

Partager cet article

Repost0

Voeux de la Municipalité

Publié le par Lempdes Avenir

Henri Gisselbrecht, Maire,
Les Adjoints et Conseillers municipau
x,


vous souhaitent une très bonne année 2015


et vous invitent à la

présentation des voeux de la Municipalité


Mardi 6 janvier 2015 à 18h
Salle Alexandre Vialatte - La 2Deuche
Rue Alexandre Vial
atte


Partager cet article

Repost0

Bonne Année de Mamy Toinette

Publié le par Lempdes Avenir

Il ne faut pas que sarkommence

Ni croire hollandemain qui chantent,

Pas lepen de se faire mal mais surtout

Ne mélanchons pas tout sinon

C' est la bayroute annoncée !

Eva être jolly l'année 2015 !!!

Partager cet article

Repost0

Le Toinou au conseil municipal

Publié le par Lempdes Avenir

Vendredi dernier, je suis allé au conseil municipal, car c’est toujours intéressant de savoir comment se portent les finances de notre ville.

Et là, j’ai compris pourquoi les caisses étaient vides, l’explication est venue d’un élu de l’opposition. Ce n’est pas à cause de certains travaux luxueux ou d’une certaine embauche, non messieurs dames, mais d’un certain casse-croute qui aurait été payé au député André Chassaigne lors de sa visite aux élus locaux. Et oui, si le prix de l’essence diminue, ceux du jambon et saucisson augmentent, et il semblerait que c’est pour cette raison que les représentants de l’opposition n’ont pas assisté à ce rendez-vous.

Que dire encore de ce conseil ? Ce que je comprends, c’est qu’il y a eu un avant Gérard Bétenfeld où tout allait mal, un pendant où tout allait bien et un après où tout va aller mal. Si, malheureusement, les impôts doivent augmenter, c’est dû à la mauvaise gestion de la ville pendant les huit derniers mois.

En me promenant dans notre bonne ville, j’ai vu des rues avec des trous qui ne datent pas d’ hier, pourquoi ne jamais dire, oui là on n’a pas fait, on aurait dû. La modestie et la remise en cause de soi, mon pauvre Félicien, ne sont pas les premières qualités de l’homme politique, il a toujours bien fait, ce sont les autres qui ne comprennent pas.

En conclusion, ce que je peux dire, c’est que mes amis qui ont pu aller au repas des anciens étaient très contents, et ceux qui ont reçu le colis de Noël aussi.

Passez de bonnes fêtes

Le papy Toinou

Partager cet article

Repost0

Le Père Noël dans nos rues

Publié le par Lempdes Avenir

Le Père Noël sera dans le centre ville et rue des Robertoux

Mercredi 24 décembre

de 10h à 12h

et

de 16h à 18h

Friandises pour les enfants

Partager cet article

Repost0

Conseil Municipal du 12 décembre 2014

Publié le par Lempdes Avenir

Conseil Municipal du 12 décembre 2014

Partager cet article

Repost0

BUDGET 2015 : La baisse de la dotation de l’Etat

Publié le par Lempdes Avenir

BUDGET 2015 : La baisse de la dotation de l’État, une saignée sans précèdent dans les finances de notre ville.

Le Gouvernement français a décidé, pendant les 3 années qui viennent de 2015 à 2017 de réaliser 11 milliards d’économie sur le dos des collectivités locales. Pour y parvenir, il va baisser la dotation qu’il verse aux communes : la fameuse dotation de l’état.

Pour le budget de notre commune, cette politique va se traduire par une baisse des recettes de fonctionnement.

Les chiffres sont dramatiques.

Par rapport à 2013, cette baisse va représenter :

En 2014 moins 74692€

En 2015 moins 243 126 euros,

En 2016 moins 346 000 euros.

Un peu partout en France des communes vont être dans l’obligation de faire des choix douloureux. Un peu partout en France des communes disent qu’elles ne vont pas parvenir à équilibrer leur budget de fonctionnement.

Cette baisse, pourtant annoncée, n’a pas du tout été anticipée par l’ancien Maire qui s’est lancé dans des dépenses somptuaires dans le seul souci de sa réélection.

Contrairement à l’état qui emprunte chaque jour sur les marchés 1 milliard d’euros pour payer sa dépense publique, la commune n’a pas le droit de s’endetter pour son fonctionnement. Elle ne peut pas, par exemple, financer le salaire de ses employés communaux par l’emprunt.

L’état pratique une saignée sans précédent dans les finances de notre commune, laissées exsangues par l’ancien Maire.

Le budget de 2015 sera donc celui de la crise mais également celui de l’avenir.

La fuite en avant menée par l’ancien Maire qui a désorganisé les services sans en optimiser le fonctionnement. sans en prévoir le financement : C’est fini.

La fuite en avant des investissements menés par l’ancien Maire privilégiant le prestige au détriment des frais de fonctionnement : C’est fini.

Place aux investissements qui génèrent des économies : Bâtiments et matériel moins énergivores.

Place à une gestion plus rationnelle des coûts. : Optimisation de l’utilisation des installations et des services communaux, maximum de travaux réalisés par nos services communaux, renégociation des contrats avec nos fournisseurs.

Dans cette période difficile où chacun doit faire des efforts, les élus et les services de votre commune y prendront leur part. Vous pouvez compter sur eux pour notre commune

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>