Article du 4 octobre 2013 concernant les élections municipales à Lempdes

Publié le par Lempdes Avenir

Peut-être trois listes face à celle de Gérard Betenfeld, qui briguera un deuxième mandat de maire

elections-municpales-2013-10-05.jpeg

Aux deux camps habituellement opposés aux municipales à Lempdes, vont vraisemblablement s’ajouter en 2014 une liste Front national et une liste Front de gauche.

 

Quatre listes sont annoncées aux prochaines municipales. Le Front national et le Front de gauche pourraient, en effet, venir s'ajouter au duel traditionnel entre la liste de gauche du maire sortant Gérard Betenfeld, et la liste sans étiquette que conduira Henri Gisselbrecht.

Au terme de son premier mandat (*), le socialiste Gérard Betenfeld conduira à nouveau une liste de rassemblement de la gauche Lempdes au c'ur, qui sera partiellement rajeunie et renouvelée autour de « l'équipe solide » actuelle. Objectif : « poursuivre la vraie politique de gauche qui est la nôtre, une politique sociale et d'équité ; nous avons réalisé la totalité du programme que nous avions annoncé, et notre bilan est, je crois, impressionnant ». Il insiste, par ailleurs, sur « la nécessité de porter, dans l'avenir, un projet d'agglomération. La dimension intercommunale sera de plus en plus importante ».

Face à l'équipe sortante, son adversaire habituel : une liste sans étiquette, dans laquelle figureront six des sept élus de l'opposition (dont l'ancien maire, Jean-Pierre Georget). Henri Gisselbrecht, annonce que « la liste Lempdes Avenir, issue de l'association qui portait le même nom, est quasiment faite, composée de gens de sensibilités politiques très variées. Comme moi, les 2\3 des candidats sont des nouveaux venus dans la politique. Nous revendiquerons une indépendance politique totale par rapport au pouvoir national, appliquerons un non-cumul des mandats sans exception, et nous ne fusionnerons avec aucune autre liste, quel que soit le résultat du premier tour ». Affirmant que « le maire ne répond pas aux attentes des gens », il annonce « en priorité, rétablir une démocratie qui fait cruellement défaut dans la commune ».

À ce duel, viendra s'ajouter une liste Front national, conduite par Dominique Chalard. Elle annonce pour axes principaux de son programme « la déclinaison des thèmes portés par Marine Le Pen, et, au plan local, la sécurité, la mise en place de référendums pour tous les sujets importants dans la commune, la remise en cause du plan de circulation… »

Dernier à entrer en piste, le communiste Michel Bouchet (élu d'opposition de 1995 à 2008) vient d'annoncer son intention de monter une liste Front de gauche : « On va repartir au combat, les gens nous le demandent, mais il faut en trouver 28 qui s'engagent… ». Il dénonce « la baisse des dotations de l'État face à laquelle il faut se rebeller, on ne peut pas continuer à se laisser faire » et pointe du doigt « la nécessité de recruter les personnels municipaux nécessaires au bon fonctionnement des équipements, ce qui n'est pas le cas actuellement ».

(*) En 2008, la liste de Gérard Betenfeld a battu celle du maire sortant, Jean-Pierre Georget de 35 voix. Lempdes au c'ur a obtenu 50,5 % des suffrages (2.147 voix, 22 élus) et Action pour lempdes 49,5 % (2.112 voix, 7 élus).

Laurence Coupérier

Publié dans actu Lempdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article