Halte à l’imposture

Publié le par Action pour Lempdes

 

Nous avons vu fleurir sur les panneaux électoraux de Gérard Betenfeld un message invitant les électeurs à voter pour lui afin qu’il puisse dire non à l’incinérateur et pouvoir agir je cite avec « Clermont Communauté » !!!!

L’imposture est double.

1-       Imposture sur le scrutin. Il s’agit d’élections cantonales pour élire nos représentants au conseil général de notre département. Nos représentants au sein de Clermont-Communauté sont issus des élections municipales. Elles n’auront lieu qu’en 2014.

 

2-      Imposture sur le pouvoir supposé de Clermont Communauté de stopper la construction de l’incinérateur. 

Le 22 février dernier le Conseil d’Etat a rappelé que Clermont Communauté a transmis sa compétence en matière de traitement, de transfert tri et stockage des déchets ménagers au Valtom (Syndicat pour la Valorisation et le Traitement des Ordures Ménagères et assimilés). Cette décision a rendu illégal le projet Ophrys porté par Clermont Communauté. Le Conseil d’Etat est la plus haute autorité administrative du pays. Ces décisions ne peuvent pas  donner lieu à des recours, elles sont sans appel. Clermont Communauté n’a donc en matière de traitement des déchets plus aucun pouvoir légal.

Seul le Conseil Général conserve encore le pouvoir d’arrêter la construction de l’incinérateur. Cela passe obligatoirement par une révision du plan départemental d’éliminations des déchets. Sur ce point, vous pouvez prendre connaissance des propositions des candidats de notre canton en relisant notre article

: Elections cantonales à Lempdes : Les propositions des candidats sur la question de l’incinérateur de Beaulieu

 

Vous pouvez également consulter nos billets concernant l'action de notre maire également conseiller général sortant sur cette question.

 

Billet d'humeur de Papy Toinou : Il n'y a pas de fumée sans incinérateur !

 

Gérard Betenfeld et l'incinérateur

incinerateur.jpg

 

 

Publié dans actu Lempdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article