Le nouveau Plan de Circulation: un projet tout rose et plein d'épines !

Publié le par Action pour Lempdes

Deuxième Partie.

 Cette contribution fait suite à l'article première partie que vous pouvez relire en cliquant sur ce lien    Première partie

 Pas grand chose n'est adroit, dans le nouveau plan de circulation, pas plus sur le fond que sur la forme

            - sur le fond:

* Les Lempdais n'ont pas attendu une 1/2 mandature du nouveau Maire pour se partager l'espace, géographie urbaine oblige, de façon conviviale (piétons, cyclistes, véhicules à moteur). Le plan de circulation ne fait qu'imposer UNE (et UNE SEULE) vision des déplacements. Et de la figer.

 Serait-ce en fait une façon de vouloir entrer dans l'Histoire locale au même titre que d'autres avec le  Tramway ou le Panoramique des Dômes?

 

* Peut-être de nouveaux sens uniques s'imposaient-ils.  Mais ceux trop nombreux mis en place provoquent deux types d'inconvénients majeurs:

            - d'une part, ils allongent  de façon conséquente TOUS les trajets intra -muros, donc la pollution automobile. Pas très fort ni très adroit pour quelqu'un qui se veut le pourfendeur de l'incinérateur et le champion de l'Agenda 21 et du développement durable.

            -d'autre part, ils découragent inévitablement l'accès au Centre Ville, avec les conséquences  inéluctables sur l'activité des commerces (se rappeler des pétitions à ce sujet).

Par ailleurs, si la main gauche impose le Plan de Circulation, la main droite, elle, fait de son mieux pour développer les commerces  zone de La Rochelle. Qui peut raisonnablement penser  que le prochain "Grand Frais" va contribuer au développement de la seule boucherie restant au Centre Ville (n'oublions pas pour autant celle des Robertoux), d'Eco-Service et les commerces non sédentaires du marché ?

Sous cet éclairage, je crains fort que par calcul, incohérence, voire incompétence le malade ne meure guéri et que notre charmant (mais ô combien sale)  Centre Ville  ne devienne à terme un vrai désert !

 

*" Partager l'espace de façon harmonieuse, dit-il ..." Allez donc voir ce qui se passe au croisement de la Rue Boileau / Route de Cournon, à hauteur de la "maison Pinet" ou encore le trottoir Rue de la Réserve entre la Rue de Limoize et la rue du Bourgnon...Vous serez édifiés.

 

* La municipalité IMPOSE aux Lempdais un plan de circulation rigoureux  les décourageant de se rendre en Centre Ville. Mais alors:  pourquoi  y laisser passer le trafic en transit de Cournon (au lieu de le dévier par la rocade), pourquoi répondre à ceux qui le demandent que ce n'est pas possible sans pour autant donner de raisons?

Que voilà pourtant une décision qui serait adroite, réduisant aussitôt le trafic en ville et la pollution. Mais c'est sans doute sans compter sur les "copinages politiques" ( et pourtant Cournon a bien mis l'ancienne route en sens interdit depuis Lempdes...), voire les craintes de rétorsion: Lempdes ne sous-traite t-elle pas des travaux effectués par des agents de la ville de Cournon. Y a t'il d'autres raisons moins avouables encore?

 

La suite au prochain numéro..........

Publié dans actu Lempdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Foury 18/11/2011 07:08



Pas dispo pour désaprouver avec vous les aspects négatifs et dangereux du plan de circutation : avancée de trottoir sur la chaussée (bas de la rue de Cournon), zones 30 km/h (dans lesquelles les
chaussées sont à double sens pour les cyclistes sauf disposition contraires - article R110-2 du code, Modifié par Décret n°2010-1390 du 12 novembre 2010 - art. 2) dangeuses pour les cyclistes car
le croisement avec les voitures est impossible vu les places de parking, ralentisseurs bruyants pour les riverains...


Sltt,


JFF