le tract à ne pas écrire

Publié le par Lempdes Avenir

En voyant une feuille jaune dans ma boîte à lettres, j'avais pensé à une feuille morte: c'est de saison.

Las, ce n'était qu'un vulgaire tract de la section lempdaise du Parti Socialiste en date d'octobre 2012.

Mais déversant comme jamais un torrent de mensonges, d'injures et de haine.

 

Ils nous ont habitués au mélange de genres, et ça ne rate pas.

C'est ainsi que la section locale revendique comme si c'est elle qui avait été élue les réalisations de la majorité municipale (que cet  embrouillamini est instructif !): la piscine (alors que tout est piloté par la Communauté d'agglomération),

    l'EHPAD, le plan de circulation -ils osent dire "qu'il marche"!

Par contre:-

 rien sur "La maison du Citoyen" -comme à Cournon (qui a copié sur l'autre ?) star du dernier "Lempdes Info",  financée en partie par la vente d'un parking municipal,

- ni sur la piste cyclable reliant  Lempdes à Cournon pour la modique  somme de prés de 100.000 €...

Seraient-ils gênés aux entournures par ces réalisations dispendieuses et sans autre vocation que faire pour faire et inaugurer mais bien sûr avec l'argent de nos impôts ???

 

Au titre des mensonges éhontés, ça fait fort.

On découvre que l'Association Lempdes Avenir représente "la droite municipale" (sic), que "le gouvernement Fillon était un ami politique de l'opposition municipale"(re-sic), et"que la droite municipale " ne payait pas ses tracts !!! Il paraîtrait même  que "la droite municipale justifie les atteintes au code de la route en soutenant les gens qui grillent les stops "(oui, oui, ils ont écrit ça !!!)

 

Quant au tacle du Président de Lempdes Avenir au nom du courage gaulliste, il ne manque pas de sel. D'abord par la référence. Mais aussi parce que la section locale du Parti semble victime d' Alzheimer pour avoir oublié l'exploit récent de son membre le plus éminent, surpris sur les toits à fuir courageusement  une salle de réunion envahie par des employés du Conseil Général mécontents...

 

Quelque soit la couleur de son attachement politique, chaque Lempdais attaché à sa cité et à la démocratie peut légitimement se sentir insulté par de tels propos. Tout comme il refuse d'être jugé par ceux qui les prononcent.

 

Néanmoins, à chaque chose malheur est bon; tout Lempdais sait maintenant avec certitude  qu'en ce bas monde  le pire côtoie souvent le meilleur. En se détournant tout naturellement de  la bêtise et de  la haine, il saura pour qui voter avec ses pieds en 2014.

 

Décidément, c'était  "le tract à ne pas écrire!"

 

autre article pouvant vous intéresser

Une mainmise évidente!

Rénovation de la piscine :L’art de noyer le poisson …

Publié dans actu Lempdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article