Lettre ouverte au Maire de Lempdes de la part du président de l’association Action Pour Lempdes.

Publié le par Action pour Lempdes

Monsieur Le Maire,

En tant que Président de l’association" Action Pour Lempdes", je m’adresse à vous qui, par vos fonctions, vous devez d' être le garant de la démocratie locale dans notre commune.


En effet, notre association est l’objet depuis quelques semaines d’attaques violentes et inacceptables de la part du Parti Socialiste de Lempdes dont vous êtes un membre éminent. Elle se trouve également être victime de ségrégation de la part de la Municipalité dont vous êtes le premier magistrat.


Vous n'ignorez pourtant pas qu’"Action Pour Lempdes" que j’ai l’honneur de présider est une association respectant scrupuleusement la loi 1901.


En particulier, et contrairement à ce qu’insinue le Parti Socialiste de Lempdes, l’adhésion à notre association n’est soumise à aucune obligation d’appartenance à un quelconque parti politique.

Elle n’est pas soumise non plus au partage obligatoire d’une quelconque idéologie qualifiée de « droite » de façon outrancière par les responsables du Parti socialiste de Lempdes.

Elle n'a qu'un but: être au service des Lempdais et d'eux seuls...


C’est pourquoi je suis fier de pouvoir affirmer qu’

"Action Pour Lempdes" est une association de citoyens lempdais de sensibilités et horizons politiques très divers.

J’ajoute que si cette diversité venait à disparaitre au profit de tel ou tel parti politique quel qu’il soit, je quitterais immédiatement la présidence de cette association.
"Action Pour Lempdes" est une association citoyenne, au même titre que l’ensemble des nombreuses associations de votre commune, et nos adhérents ont droit au respect en tant que citoyens à part entière.

 
Notre association ne reçoit aucune subvention de la part de la Commune et ne coûte donc rien à nos concitoyens. En revanche, nous revendiquons:


- les mêmes droits que l’ensemble des associations de votre commune, notamment le droit de nous réunir et d’avoir des salles pour le faire, ce qui s’avère de plus en plus difficile dans les faits;
- le droit d'avoir accès, comme toutes les associations, aux panneaux d’affichage lumineux de la commune, ce qui nous est systématiquement refusé aujourd’hui ;
- le droit d’apparaitre dans la liste des associations éditée dans l’agenda de la commune, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ; 
- le droit d’avoir accès, comme toutes les associations, à la dupli copieuse qui est réservée à l’usage exclusif des associations à condition qu’elles fournissent le papier ( mode de fonctionnement ayant cours depuis de nombreuses années, bien avant que vous accédiez aux responsabilités qui sont les vôtres aujourd’hui).


En conclusion, Monsieur le Maire, en tant que premier magistrat de la ville et à ce titre garant pour tous les Lempdais de la démocratie, je vous demande de faire cesser les insinuations et la stigmatisation inacceptable de la part du  Parti Socialiste de Lempdes.

Henri Gisselbrecht

Président de l'association Action Pour Lempdes


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel LAGARDE 26/02/2012 12:38


Pendant combien de temps encore , le ¨PS local " et les élus de la majorité pourront-ils faire croire aux Lempdais qu'Action pour Lempdes est une association de "droite" ? Plus très longtemps
j'espère !

Ookpik 26/02/2012 11:00


Je me suis inscrit sur votre blog il y a quelques semaines déjà et depuis ce jour et la lecture de vos articles ne fait que confirmer ce que je pensais au sujet de la gestion de notre ville. Je
me suis rendu compte que "l'opposition" à la mairie actuelle est systématiquement dénigrée. Pour exemple, sur le marché du mercredi après-midi, j'ai très souvent entendu que s'il était deserté,
la faute en revenait aux "gens de droite" (l'opposition) qui dénigrent ce marché mis en place. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres dont j'ai été témoin.


Vous avez raison de faire valoir la voix de votre association. Notre maire serait t-il déjà sous Hapodi version 5 ? Je caricature certe, mais la censure des panneaux d'affichage est le reflet
d'un désir de ne pas donner droit de parole. Ce n'est plus à mes yeux un problème de citoyen mais bien la Liberté de s'exprimer, l'Égalité de moyens, la Fraternité entre les différents acteurs de
partager et de débattre.


À suivre...