Pensée du mois de décembre

Publié le par Lempdes Avenir

Fenelon.jpg

 

" FUIS  LES  ELOGES  MAIS  ESSAIE  DE  LES  MERITER "     

                                                                                                                                                     Fénelon (6 août 1651 -7 janvier 1715).


Inscrivez vous sur le blog de l'association.

pensée du mois d’août

pensée du mois de novembre

Publié dans la pensée du mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eliza 10/12/2013 18:56


Fuir les éloges amphigouriques, mensongers... En effet,"un éloge imposteur blesse une âme sincère" remarque Boileau (1636-1711). Jean Le Rond d'Alembert écrit, le 17
novembre 1762, à Voltaire  "C'est peine perdue que l'éloge ou la satire d'un homme en place, parce que toutes ses actions étant pour ainsi dire, au soleil, il n'y a personne
qui ne sache par soi-même ce qu'il peut mériter de louanges ou de blâme".   Et Maurice Grevisse (1895-1980) qui eut une admirable carrière s'interroge pourtant : "Ai-je bien
mérité... qu'on me décerne de si brillants éloges ?... Dans mon for intérieur, j'ai bien de la peine à le croire". 


 


".