Plan de déplacement de Lempdes : Gérard Betenfeld rate la session de rattrapage de septembre

Publié le par Action pour Lempdes

Le plan de déplacement de Lempdes est l’illustration même de la gestion calamiteuse d’un projet par Monsieur le Maire et par Monsieur Dubost.

En premier lieu, la préparation du projet fut complètement bâclée : aucune concertation avec la population, 25 000 euros donnés à un cabinet de technocrates qui, bien sur  ne vivent pas à Lempdes, mais semble-t-il n’ont pas pris toute la mesure de leurs propositions. On aurait pu penser que les élus de la commune corrigent les erreurs…

Présentation laborieuse, écoute inexistante, le Grand oral du 17 mai pour  présenter ce projet constitua un immense loupé de la démocratie locale. Ceux qui étaient présents s’en souviennent encore.

Ce projet fut ensuite massivement recalé en juin par les 1800 signataires de la pétition des commerçants du Centre-Ville.

Alors, au mois de septembre, le maire a tenté la session de rattrapage comme tous ceux qui ne réussissent pas leur  examen en juin. Les riverains des rues concernées par le plan et seulement les riverains ont vu fleurir dans leur boite aux lettres des invitations à des réunions « explicatives ».

Là non plus, tout comme pour la préparation, le grand oral et l’examen de juin, la réussite ne fut pas au rendez-vous. Les heures choisies en milieu d’après-midi pour ces rencontres interdisaient à la plupart des personnes d’être présentes. Quand on ne veut rencontrer personne,  il suffit de placer une réunion en milieu de semaine et en milieu d’après-midi.  La faible fréquentation de ces rencontres en signe l’échec.

Le désir de démocratie participative tant exprimé par Gérard Betenfeld pendant sa campagne et encore récemment dans le journal  la Montagne lorsqu’il apportait son soutien à Madame Royal n’a pas résisté à l’épreuve des faits.

Les autres articles sur le plan de dépalcement

Plan de circulation en Centre-Ville - Le Maire de Lempdes est obligé de reculer.

Billet d'humour de Papy Toinou : rue Boileau

Ils n’ont rien compris.

Publié dans actu Lempdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

citoyen63 15/11/2011 07:24



Vous pouvez toujours essayer de leur envoyer votre commentaire sur le mail qu'il indique sur ce blog. Ainsi vous serez fixé sur la dimension de la censure que pratique le parti socialiste de
Lempdes. On verra s'ils acceptent de le faire paraitre sur leur blog.


Sincérement



Michel Bouchet 30/10/2011 12:05



Bonjour,


Je viens de lire avec beaucoup de surprise un commentaire sur le plan de circulation lempdais publié sur le blog de la section lempdaie du Parti socialiste, le voici in extenso :


"




Réflexion d’un habitant de Lempdes sur le plan de circulation.



25-10-2011




Non classé






Mon grand père m’a demandé de vous envoyer ce texte sur votre blog. Je n’ai pas changé un mot de ce qu’il m’a dicté.


« Vieux de Lempdes,  je suis surpris par ce que disent les vieux élus sur le plan de circulation.


La circulation à Lempdes n’a pas changé depuis 19 50.


Lempdes s’est agrandi, passant d’un village d’ouvriers Michelin vignerons de 1500 habitants à 9000. On a rajouté les lotissements, les rues, les impasses. On empilait.


L’ancien Maire que, je connais bien, voulait surtout être bien vu. Les nouveaux veulent avancer. Il faut vivre avec son temps.


Ils nous ont parlé dans ma rue et nous ont écoutés. Je suis fils de paysan, et comme le disait mon père attend de voir avant de te plaindre.


Si ça va pas, on leur dira et il changeront ». 


Commentaire de Lempdes Socialiste : le bon sens n’est pas interdit à Lempdes et nous remercions ce Monsieur pour sa participation au
débat.


Lempdes Socialiste 


Comme ce Monsieur, dialoguez avec nous par Mail : lempdes.socialiste@orange.fr





Commentaires fermés"


Je n'avais pas remarqué au début le "Commentaires fermés", priver les contradicteurs du droit d'expression est une conception singulière de la démocratie.


J'aurai juste voulu leur dire, Lempdais depuis 1952, que la circulation a bien changé depuis cette date (mise en sens unique de la rue du Puy de Dôme, de la rue de la réserve, de la rue
René Marssin entre la place du Taureau et la place Charles De Gaulle,...).


Les contre-vérités n'ont jamais fait avancer la démocratie.


Michel Bouchet