Rythmes scolaires à Lempdes : Le treizième travail d'Hercule !

Publié le par Lempdes Avenir

Ecole le Petit Prince
 
La réunion de "Lempdes en Marche" ayant pour thème les rythmes scolaires a mobilisé bon nombre de parents et ça se comprend.
 
Mais cela a aussi été une superbe tribune offerte à notre Maire qui a ainsi pu développer sa vision toute personnelle de l'application des nouveaux rythmes.

Je retiendrai surtout que Mr le Maire "galopera" pour les mettre en œuvre dans le double souci de" l'intérêt de l'enfant" et du "respect de la loi".

- L'intérêt de l'enfant, c'est la mise en place d'un nouvel emploi du temps de façon réfléchie, en ayant défini les activités et recruté les intervenants, finalisé les organisations, chiffré et financé les coûts. Doutant que beaucoup de travaux en la matière s'effectuent en juillet/août, période traditionnelle de congés, tout devrait donc être bouclé fin juin: le 13° travail d'Hercule ???

L'intérêt de l'enfant ne serait-ce pas aussi de maintenir les actuels horaires de garderie que notre Maire semble vouloir parallèlement réduire ? Ne serait-ce pas aussi d'étudier la restauration du mercredi pour tous ceux qui le souhaitent ? Ne serait-ce pas enfin une révision des tarifs du restaurant scolaire et un enrichissement des activités du Centre de Loisirs ?

- Quant au respect de la loi, c'est à mourir de rire. C'était déjà la même chanson quand le Maire a dialogué -on sait comment- sur le plan de circulation. Et ceux qui ont un peu de mémoire se rappelleront qu'il s'est fendu d'un papier diffusé à tous les parents d'élèves expliquant pourquoi il désobéirait et n'appliquerait pas le texte concernant l'accueil des enfants lors des grèves à l' Éducation Nationale...

Dans ce dossier, certes difficile, l'intérêt de l'enfant n'est pas dissociable de celui de ses parents; aussi convient-il de ne pas mettre ces derniers en difficulté -notamment vis à vis de leurs horaires de travail - par d'irréalistes économies de bout de chandelle telles que pas de cantine le mercredi par-ci; horaires de garderie réduits par là (et ce ne sont que des exemples...)

Mettre en musique sans fausse note toutes ces contraintes aurait mérité un temps de réflexion et de concertation plus important que le concours de vitesse qui a été annoncé... Dans de telles conditions, la rentrée de septembre 2013 restera surement dans l'histoire locale comme l'exemple de ce qu'il aurait fallu faire ... autrement

Autre billet expliquant comment notre maire a pris sa décision 


Publié dans actu Lempdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article