VOUS AVEZ DIT PRECIPITATION ?

Publié le par Lempdes Avenir

 

  Notre Maire, qui n'en rate pas une, vient d'inviter (en sa qualité d'élu communautaire ?) les Lempdais à une réunion  sur la santé publique ...à Pérignat les Sarliève (La Montagne du 17/09)

  Elle traitera des bienfaits de l'abandon des pesticides dans l'entretien des espaces verts, qui, dit notre Maire, a été votée à l'unanimité par le Conseil Municipal, majorité et opposition confondues.

   Il ajoute que depuis, on voit"le retour" d'une végétation spontanée en ville et assure qu'il va mettre en place des solutions alternatives qui prennent du temps...

 

  Mais Monsieur, nul opposant n'a voté pour l'absence d'entretien complet de la ville qui a succédé à l'abandon des pesticides. Pas plus que les habitants, d'ailleurs ... ni même vos électeurs, je pense !

  Et  Monsieur, obtenir l'aval de la population pour cela  suppose qu'elle ait été consultée; l'avez vous fait ? non. Considérez vous que votre élection vous donne mandat pour ce faire ? Oui, surement, hélas!

         Non, Monsieur, il ne s'agit pas "d'un retour de la végétation spontanée, mais bien d'une arrivée de celle-ci  et exclusivement sous votre mandat.

   Non, Monsieur, il fallait penser aux solutions alternatives avant de vous précipiter pour mettre en place un Agenda 21 de pacotille, alibi commode aujourd'hui.

  C'est vrai qu'après avoir englouti des sommes pharaoniques dans votre palais municipal, puis dans les "champs-élysées locaux" ( au fait, l'Agenda 21 prône-t-il la déforestation ?) il vous est désormais impossible de renforcer l'équipe municipale chargée de l'entretien...

 

   Voilà bien une précipitation de mauvais aloi. Comme cela a été le cas pour les rythmes scolaires. Doit-on croire que si l'élève n'obéit pas au garde à vous à ses maîtres, son avancement politique est sérieusement compromis?

IMGP1091

 

Autres articles sur le même thème

  Oh, c’est bien beau les Champs Elysées

Un numéro qui ne répond plus à l'appel


Publié dans actu Lempdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article