Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conseil Municipal du 12 décembre 2014

Publié le par Lempdes Avenir

Conseil Municipal du 12 décembre 2014

Partager cet article

Repost0

BUDGET 2015 : La baisse de la dotation de l’Etat

Publié le par Lempdes Avenir

BUDGET 2015 : La baisse de la dotation de l’État, une saignée sans précèdent dans les finances de notre ville.

Le Gouvernement français a décidé, pendant les 3 années qui viennent de 2015 à 2017 de réaliser 11 milliards d’économie sur le dos des collectivités locales. Pour y parvenir, il va baisser la dotation qu’il verse aux communes : la fameuse dotation de l’état.

Pour le budget de notre commune, cette politique va se traduire par une baisse des recettes de fonctionnement.

Les chiffres sont dramatiques.

Par rapport à 2013, cette baisse va représenter :

En 2014 moins 74692€

En 2015 moins 243 126 euros,

En 2016 moins 346 000 euros.

Un peu partout en France des communes vont être dans l’obligation de faire des choix douloureux. Un peu partout en France des communes disent qu’elles ne vont pas parvenir à équilibrer leur budget de fonctionnement.

Cette baisse, pourtant annoncée, n’a pas du tout été anticipée par l’ancien Maire qui s’est lancé dans des dépenses somptuaires dans le seul souci de sa réélection.

Contrairement à l’état qui emprunte chaque jour sur les marchés 1 milliard d’euros pour payer sa dépense publique, la commune n’a pas le droit de s’endetter pour son fonctionnement. Elle ne peut pas, par exemple, financer le salaire de ses employés communaux par l’emprunt.

L’état pratique une saignée sans précédent dans les finances de notre commune, laissées exsangues par l’ancien Maire.

Le budget de 2015 sera donc celui de la crise mais également celui de l’avenir.

La fuite en avant menée par l’ancien Maire qui a désorganisé les services sans en optimiser le fonctionnement. sans en prévoir le financement : C’est fini.

La fuite en avant des investissements menés par l’ancien Maire privilégiant le prestige au détriment des frais de fonctionnement : C’est fini.

Place aux investissements qui génèrent des économies : Bâtiments et matériel moins énergivores.

Place à une gestion plus rationnelle des coûts. : Optimisation de l’utilisation des installations et des services communaux, maximum de travaux réalisés par nos services communaux, renégociation des contrats avec nos fournisseurs.

Dans cette période difficile où chacun doit faire des efforts, les élus et les services de votre commune y prendront leur part. Vous pouvez compter sur eux pour notre commune

Partager cet article

Repost0

Budget 2015 : La recherche d’économies

Publié le par Lempdes Avenir

La nouvelle équipe municipale en place s’est attelée à la préparation du budget 2015.

Cette tâche est rendue extrêmement ardue car non seulement l’ancienne équipe a laissé les finances de notre commune exsangues mais l’état pratique une saignée sans précèdent en réduisant drastiquement sa dotation.

La recherche d’économies dans le fonctionnement de la Commune est devenue indispensable.

La nouvelle municipalité y a travaillé et a déjà pris plusieurs décisions effectives.

1 Elle a mis fin au contrat de l’attachée de cabinet de l’ancien Maire : l’économie réalisée est de 60 000 euros de charges salariales par an pour notre budget. Ce poste, digne des grosses communes, nous l’avions dénoncé dans l’opposition ; nous approuvons cette sage décision prise par la nouvelle municipalité.

2 Elle a décidé d’isoler les combles de 7 bâtiments communaux (Mairie, Ecole de musique, écoles du Bourgnon et des Vaugondières). Ces travaux vont générer d’importantes économies de chauffage estimées à 15 pour cent par les experts.

Ce poste avait été totalement négligé par l’ancien Maire. Il a fait exploser la facture énergétique de notre commune pendant son mandat.

3 La nouvelle municipalité a entrepris de renégocier les contrats de fourniture de gaz dans le cadre de l’ouverture à la concurrence de ce marché. Ces économies devraient être effectives dès 2015.

4 La nouvelle municipalité a investi dans un système de téléphonie par antenne radio. Ce système permet avec un seul abonnement de relier plusieurs bâtiments communaux.

5 Une meilleure organisation des rythmes scolaires avec une simplification a permis dès la fin de 2014 de faire baisser les coûts de fonctionnement. Cette économie a été réalisée sans baisse de qualité des TAP pour nos enfants.

D’autres chantiers vont être ouverts :

-Eclairage public,

-plus de travaux réalisés en interne par notre Régie municipale,

-Remplacement de matériels dans nos services techniques et bien d’autres.

La nouvelle Municipalité a entrepris un véritable travail de fond sur le fonctionnement des services municipaux laissés désorganisés par l’ancien Maire ainsi que sur les coûts de fonctionnement de la commune. Elle met ainsi un véritable coup de frein à la multiplication des dépenses non financées, et aux ardoises laissées par l’ancien Maire.

Partager cet article

Repost0

L’héritage de l’équipe de Gérard Betenfeld Une véritable ardoise pour l’avenir

Publié le par Lempdes Avenir

 Des frais de fonctionnement et des services non financés sur le budget de la commune par l'ancienne municipalité.

Une explosion de la facture d’énergie pour la commune.

Elle passe de 284 000 euros en 2008 à 500 000 euros en 2014. Et encore, cela n’inclut pas le chauffage de la Maison du citoyen et de l’Agora.

L’augmentation de cette dépense ne s’explique pas uniquement par une augmentation du prix de l’énergie mais aussi et surtout par un retard pris par la ville de Lempdes dans les investissements visant à faire baisser la consommation d’énergie. 

Autrement dit, six ans de Betenfeld ont abouti à alourdir la facture d’énergie payée par le contribuable Lempdais mais aussi à une forte augmentation d’émission de gaz à effet de serre par notre commune. 

Un bel agenda 21 sur la papier mais pas grand-chose dans les actes concrets pour préserver notre planète. Là encore nous étions dans le paraitre.

La nouvelle municipalité va lancer de véritables travaux d’isolation des combles de 7 bâtiments communaux dès 2015.

Les nouveaux rythmes scolaires ont été lancés à la rentrée 2013 par l’ancienne municipalité, sans concertation et d’autorité par l'ancien Maire pour faire plaisir à ses amis politiques réels ou supposés de l’époque. A aucun moment, il ne s’est posé la question de son coût pour la commune et encore moins de son financement. La nouvelle municipalité s’est légitiment posé la question de leur coût pour la commune. La dépense supplémentaire aboutit au total colossal de 150 000 euros par an pour la ville soit plus de 200 euros par an et par enfant.

Certes la commune a bénéficié en 2013 et 2014 de 35000 euros du fond de démarrage de l’état. Il reste à charge plus de 90 000 euros pour la commune. Ces 90 000 euros n’ont pas été financés par l’ancienne équipe municipale ils ont laissé la facture à la nouvelle équipe.

Il a décentralisé les restaurants scolaires le Bourgnon en septembre 2011 puis les Vaugondières en janvier 2013 Certes cela a abouti à une amélioration incontestable de la qualité du service pour les enfants qui mangent sur place et à une amélioration de la qualité des repas servis. Mais là aussi l’effort consenti par la commune est important. Il a fallu embaucher du personnel. 

Le déficit de fonctionnement de la restauration scolaire. Les chiffres donnent le tournis il était en moyenne de 250 000 euros entre 2008 et 2010 et il passe à 350 000 euros en 2013.

Aucun financement n’a été prévu pour faire face. Là de nouveau à la nouvelle municipalité de payer.

 

L’équipe de l'ancien Maire a laissé les finances de la commune exsangues.

 

L’héritage laissé par l’équipe de Betenfeld : Pendant 6 ans aucun investissement d’avenir n’a été mené

Aucun investissement dans les économies d’énergie

Voir premier paragraphe

L’équipe de Betenfeld nous laisse une voirie en mauvais état.

L’explication elle est simple il a diminué les travaux réalisés en régie c’est-à-dire par les services municipaux de 100 000 euros à 45 000 euros en 2014. Il a tenté de masquer cela en mettant le paquet sur ses champs Élysées qui est une réalisation qui se voit et se remarque à la différence des petites rues et impasses de notre commune qu’il a laissé se dégrader.

6 ans de mandat ne sera pas de trop pour rattraper ce retard.

La caractéristique des investissements de l’équipe de Gérard Betenfeld entre 2008 et 2014 est le prestige rien que le prestige tout pour le prestige : la rue de la Croix Basse avec ses magnolias, la maison du citoyen et ses plafonds à la Française, l’Agora et sa magnifique table.

Il est temps que la nouvelle municipalité arrive pour que les les investissements réalisés le soient dans un objectif de réduction des frais de fonctionnement pour la commune.

Partager cet article

Repost0

Citation du mois

Publié le par Lempdes Avenir

"Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble"

Citation d’un grand dramaturge. Euripide

Partager cet article

Repost0

Permanences du Conseiller Général

Publié le par Lempdes Avenir

M Gérard Bétenfeld, conseiller général de notre canton, s’est plaint à plusieurs reprises, dans le quotidien La Montagne, de ne pouvoir tenir ses permanences à Lempdes, faute de la mise à disposition d’une salle.

Pour des raisons de sécurité soulevées par le personnel communal, à savoir une seule personne présente à la mairie le samedi matin, il a été octroyé au conseiller général, une salle à la maison des associations. Cette proposition ayant été refusée par M Bétenfeld, un accord a été trouvé par l’octroi de la salle des mariages à la mairie tous les premiers mardi de chaque mois. Aussi, sommes-nous surpris de l’acharnement de M Bétenfeld à soutenir des allégations mensongères par voie de presse.

Afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion, vous trouverez, ci-dessous les échanges de correspondances intervenus entre la mairie et le conseiller général.

Permanences du Conseiller Général
Permanences du Conseiller Général

Partager cet article

Repost0

Réunion des élus avec notre député

Publié le par Lempdes Avenir

Notre député André Chassaigne vient rencontrer le conseil municipal de Lempdes :

Les élus de Lempdes au cœur boudent.

A la demande de la municipalité, notre Député André Chassaigne est venu à Lempdes, samedi soir, rencontrer tous les élus de Lempdes.

Tous avaient été conviés à cette rencontre. Les échanges avec notre député furent riches et intéressants.

La qualité de l’écoute et du respect mutuel ont été à l’honneur. Saluons la qualité d’écoute et l’esprit d’ouverture des uns et des autres.

Merci, Monsieur Chassaigne pour votre visite et à bientôt pour nous aider pour notre ville.

Quant aux élus de l’équipe de Monsieur Gérard Betenfeld, pas de nouvelles..... Pas une réponse, pas un mot.

On n’ose penser qu’ils ont eu peur du dialogue, eux qui le revendiquent, à moins qu’ils confondent politique nationale et politique pour notre ville, il est vrai que le parti passe avant tout autre chose et que la campagne pour les élections départementales a déjà commencé pour certains. De là à penser que des consignes ont été données pour un boycott de cette réunion !!! mais cela ne peut être envisageable !!!!

Ils avaient sans doute mieux à faire.

Nous avons dû les excuser auprès de notre député qui a regretté leur absence.

Il est vrai que le dialogue, le débat et le respect de la personne n’ont jamais été leur fort.

Nous en avons eu une confirmation éclatante samedi soir.

Partager cet article

Repost0